Nouvelles des Amis - SOS Papa picardie

SOS PAPA NORD PICARDIE


Les enfants ont droit à leurs deux parents


Décès de notre marraine Madame Evelyne Sullerot  Voir?

C'est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de notre marraine Madame Evelyne Sullerot à l'âge de 92 ans. Créatrice du Planning familial, Mme Sullerot s'interrogeait dès 1992 dans un livre intitulé "Quels pères? Quels fils?" sur la crise de la paternité; constatant que "le père devenait un parent de second ordre sans vraie responsabilité éducative obligé de mutiler son amour paternel". Elle avait alors reçu des centaines de lettres de pères séparés de leur enfant. Mme Sullerot était venue donner une conférence lors de l'assemblée générale 2006 de notre mouvement national à l'occasion de la publication de son livre "Pilule sexe ADN". Ses propos, que nous avons repris dans nos supports de communication, nous accompagnent chaque jour: "SOS Papa va aider les pères à gérer leur responsabilité privée et aider l'État à gérer les aides et soutien aux familles, responsabilité publique de première importance. SOS Papa jouera de plus en plus le rôle constructif et fécond d'une association exemplaire revendiquant la responsabilité parentale dans l'intérêt de tous. Je serais heureuse et fière d'être à vos côtés dans cette nouvelle phase de votre vie associative. Ce sera un honneur pour moi de rester à vos côtés".

... / ... Lire la suite

(04/04/2017 @ 11:31)
Journée internationale des femmes: mondialisation et émancipation  Voir?

Le thème de la Journée internationale de la femme de ce mercredi 8 mars est: "les femmes dans un monde du travail en évolution: une planète 50-50 d'ici à 2030". Avec ce thème, l'Organisation des Nations Unies souhaite mettre en avant "les nouvelles opportunités de la révolution technologique et de la mondialisation" permettant une "autonomisation des femmes". Ce discours mondialiste souhaite inclure le féminisme dans le capitalisme sous sa forme la plus aboutie. Pourtant, Karl Marx nous a expliqué que la libération de la femme est en réalité la libération de la force de travail de la femme pour pouvoir être aliénée à la marchandise. Ce n'est donc pas une émancipation du sujet "feminin" mais une émancipation de la dictature de la marchandise qui vient aliéner la femme. Ainsi, selon Marx, l'émancipation et la libération des femmes par le travail sont des formes d'aliénation au capital. Force est de constater que ces réflexions sont toujours d'actualité dans la mondialisation mise en avant par les Nations-Unies. A contrario, Nancy Fraser, philosophe et enseignante à New-York, qui a travaillé sur les textes de Marx, étudie l'évolution du mouvement féministe dans le contexte de globalisation et souhaite "contribuer à changer et imaginer une nouvelle société"


... / ... Lire la suite

(07/03/2017 @ 22:41)
(14/12/2016 @ 20:30)
(28/11/2016 @ 16:58)
Une jeunesse dans l'incapacité cognitive d'aborder la vie en société  Voir?

Une étude de l'INSEE a montré que 50% des jeunes sans diplôme sont au chômage. Au delà des explications habituelles, contexte socio-économiques, mauvaises orientations..., il est devenu évident que de nombreux jeunes n'ont pas les outils cognitifs essentiels pour aborder le monde du travail et la vie en société. C'est ainsi que certains outils cognitifs qui étaient acquis vers l'âge de six ou sept ans, émergent désormais vers l'âge de huit ans voire pas du tout. Ceci résulte du fait que les enfants sont de plus en plus sollicités dans les sphères figuratives et perceptives de la connaissance (jeux video par exemple) et de moins en moins dans les sphères opératoires, liées à la compréhension. C'est ainsi que de nombreux enfants présentent des dysfonctions importantes des structures logiques de la pensée. Les adolescents entre 12 et 16 ans ne disposent plus des structures cognitives nécessaires à la logique formelle et abstraite et ne sont pas en capacité de s'adapter à la réalité. Ainsi privés d'organisation structurée de la pensée, les jeunes vivent leurs pulsions à l'état brut sans relativiser leur jugement et n'ont ainsi aucune analyse, aucune compréhension de la gravité de leurs actes et de leurs conséquences.  Par ailleurs, certains jeunes diplômés sont incapables de s'adapter au cadre professionnel dans lequel ils doivent évoluer. Les psychologues cognitivistes rappelle que face à ces problèmes, le principe d'autorité est essentiel. Ce principe d'autorité, qui peut être apporté par les parents, doit être valorisé et redevenir un guide pour l'avenir des enfants en donnant du sens aux connaissances acquises et éventuellement rédiger des observations sur un carnet de notes. Il devient urgent de rendre à une partie des enfants les structures de base de la pensée qui leur manquent dans un monde où ils sont de plus en plus désorientés.

... / ... Lire la suite

(28/10/2016 @ 16:11)
Mobilisation des policiers du 18 mai 2016: l'effet boomerang  Voir?

Le communiqué de presse émis par les syndicats de policiers dans leur mobilisation de ce 18 mai 2016 contre ce qu'ils appellent "la haine anti-flic" regrette le "sentiment de défiance relayé jour après jour contre des policiers".
Les parents membres de notre association ne sont guère étonnés de voir autant de jeunes, comme ce fut le cas à Lille récemment, à visage découvert, entonnant la Marseillaise face aux charges des forces de l'ordre. 
Il est nécessaire de rappeler quelques faits. Ainsi chaque fin de semaine, des milliers d'enfants sont privés de leur parent malgré l'existence d'un jugement leur accordant un droit de visite et d'hébergement. Cette privation, réelle violence psychologique, est due au seul fait que les forces de l'ordre sollicitées refusent d'appliquer les jugement rendus par les tribunaux français. Pire, ce sont plus de 200 000 plaintes que refusent chaque année d'enregistrer les forces de l'ordre pour les non présentations d'enfants, alors que ce sont des délits caractérisés susceptibles de faire l'objet d'une procédure de "flagrant délit". Afin de pallier cette défaillance des forces de l'ordre dans leur mission de protection des victimes, nos bénévoles sillonnent les routes de notre région quasiment chaque fin de semaine pour aider les pères à faire respecter les jugements. 
Cette attitude des forces de l'ordre suscite une incompréhension tant de la part des parents que des enfants concernés qui dès l'âge de 4 ans témoignent et verbalisent le sentiment d'abandon qu'ils ressentent à l'égard des personnes en uniforme censées représenter l'autorité de l'Etat. Les statistiques officielles sont parlantes; la quasi totalité des enfants qui sont convoqués au tribunal pour enfants pour des délits ont grandi en l'absence de père. 
Nous ne pouvons qu'espérer que cette mobilisation des policiers les amène à réfléchir sur leurs missions, en particulier celle qui est de protéger les enfants victimes et de leur garantir le droit d'être aimés et éduqués par leur deux parents. Nous sommes certains que cette protection que voudront bien accorder les forces de l'ordre à nos enfants en bas âge sera la meilleure prévention à toute tentation de défiance de ces enfants devenus grands vis-à-vis de l'autorité que gendarmes et policiers représentent.

... / ... Lire la suite

(17/05/2016 @ 16:32)
(16/03/2016 @ 10:48)
L'association SOS PAPA Nord-Picardie inquiète de la nomination de Mme Laurence Rossignol comme ministre en charge de la Famille  Voir?

L'association SOS PAPA Nord-Picardie, soucieuse du maintien du lien parents enfants après désunion, est particulièrement inquiète de la nomination de Mme Laurence Rossignol comme ministre en charge de la Famille. Ces inquiétudes semblent déjà justifiées puisque lors d'un entretien télévisé de près de vingt minutes sur la famille, Mme Rossignol n'a pas prononcé une seule fois le mot "père". Bien que se présentant comme féministe ouverte au dialogue, Mme Rossignol, au titre d'élue au conseil régional de Picardie en charge des associations, a toujours refusé tant de nous rencontrer que de nous aider dans la réalisation de nos programmes. C'est avec la plus grande circonspection que nous suivrons le traitement de la loi sur l'autorité parentale, tant il est évident que Mme Rossignol ne maîtrise pas la problématique de la famille française de notre siècle. Utilisant un vocabulaire totalement désuet, confondant par exemple familles monoparentales et foyers monoparentaux mais aussi tâches domestiques et tâches ménagères, sourde aux statistiques officielles relatives aux désunions et à leurs conséquences sur le bien-être des enfants, la Ministre a très vite montré les limites de sa compétence. Rappelons, qu'à notre initiative, Mme Barbara Pompili avait posé une question écrite sur l'éventuelle mise en place de programmes de valorisation de la paternité à Mme Rossignol, question restée à ce jour sans réponse malgré sa publication au Journal officiel le 17 septembre.....2013 !
http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-37403QE.htm

... / ... Lire la suite

(09/03/2016 @ 19:43)
Calais: un enfant de 12 ans, expulsé du collège Vauban à 9h15 du matin le jour de la rentrée parce qu'il veut vivre chez son père  Voir?


Un enfant de 12 ans, expulsé du collège Vauban de Calais à 9h15 du matin le jour de la rentrée parce qu'il veut vivre avec son père !

C'est par un simple appel téléphonique venant du collège Vauban de Calais que Jannick apprenait que la direction du collège refusait de scolariser son fils. L'enfant souhaitait vivre chez son père, et l'avait exprimé devant le juge aux affaires familiales. Ce dernier maintenait, en avril 2015, la résidence de cet enfant chez sa mère en Normandie. Depuis cette date, la mère de l'enfant n'a jamais réclamé le retour de l'enfant à son domicile.

Contactée dès le mois de mai 2015, l'Inspection d'académie par la voix de Mme Cuvillon, chef de division des élèves à la Direction des services départementaux de l'Education nationale du Pas-de-Calais, nous confirmait son refus d'appliquer la loi sur l'obligation de la scolarité, obligation prévue à l'article L111-2 du code de l'Education qui stipule que "tout enfant a droit à une formation scolaire qui, complétant l'action de sa famille, concourt à son éducation" qui complète l'article L131-1 selon lequel "l'instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre six ans et seize ans". et donc de scolariser l'enfant en collège à Calais. L'association SOS PAPA Nord-Picardie soutient Jannick dans sa volonté de scolariser son fils afin qu'il puisse bénéficier de l'éducation scolaire que tout enfant vivant sur le territoire français est en droit d'attendre de la République.

... / ... Lire la suite

(04/09/2015 @ 09:11)
Loi Justice du XXIe siècle: simplification et modernisation des procédures  Voir?

C'est en Conseil des ministres de ce vendredi 31 juillet 2015 que Mme Taubira a présenté son projet pour "la Justice du XXIe siècle" relatif à la simplification et la modernisation des procédures. Manquant d'envergure selon les syndicats, et avec une pénurie chronique de personnel, il est à craindre que l'impact de cette simplification soit limitée. On rappellera que pas moins de quinze logiciels coexistent dans les tribunaux et services ce qui va compliquer l'uniformisation de la plateforme interactive "Portalis" prévue dans ce texte. Enfin, rien n'est prévu pour la mise à jour des textes fondamentaux suite à la ratification, pourtant déjà ancienne, par la France des conventions des droits de l'homme et des droits de l'enfant. De même, l'indépendance des Parquets réclamée par la plus haute Cour européenne n'est toujours pas à l'ordre du jour. Consciente que ce projet ne mettra pas un terme aux préjudices humains et financiers que subissent chaque année des dizaines de milliers d'usagers (parents, grand-parents, enfants) lors du traitement par le service public de la Justice des désunions, notre association se joint à l'action collective proposée par 12 associations. Cette action collective vise à réunir les usagers qui estiment avoir été victimes de préjudices graves, psychologiques et matériels, de discriminations liées au sexe ou au territoire habité (la région Nord-Picardie comptant l'un des plus faibles taux de résidences alternées selon l'INSEE.). 
L'inscription à cette action collective peut être effectuée à l'adresse suivante: actioncollectivejusticefamiliale@yahoo.fr

... / ... Lire la suite

(31/07/2015 @ 13:56)
(10/07/2015 @ 15:24)
(18/06/2015 @ 15:55)
Education nationale: les enfants laissés pour compte  Voir?

Déjà vent debout contre la réforme des rythmes scolaires, notre mouvement familial ne peut que dénoncer les nouveaux calendriers scolaires. Ceux-ci ont été fixés pour répondre aux souhaits d'une part des syndicats d'enseignants qui privilégient leur confort personnel en voulant conserver un mois d'août plein et entier et d'autre part de la Fédération générale de l'industrie hôtelière touristique qui souhaite remplir ses stations de ski, dont certaines sont en faillite et renflouées par le contribuable français (dont seulement 8% fréquentent ces stations).....Force est de constater que le gouvernement français et plus particulièrement la ministre de l'Education nationale n'a que faire du bien-être des enfants de notre pays. 
Notre association s'élève contre la réforme du collège qui va être imposée aux élèves français. Décrétée avec le seul soutien de la principale fédération de parents d'élèves, la FCPE, subventionnée à hauteur de 480 000 euros en 2013 par le ministère de l'Education nationale, cette réforme des programmes provient du "Conseil supérieur des programmes" dont aucun des membres n'a enseigné en collège! La nocivité de cette réforme est telle qu'elle réunit d'ailleurs contre elle tout ce qui compte d'intelligence dans le pays par-delà les clivages politiques.
L'intervention de l'ambassadeur allemand, Mme Wasum-Rainer, qui, dans cette affaire, s'inquiète de la place de l'enseignement de l'allemand, est tout à fait indécente mais compréhensible. En effet, l'état allemand siphonne des centaines de milliers d'euros chaque année auprès de parents français séparés d'un conjoint allemand en prétendue pension alimentaire. Tout ceci avec le soutien des autorités françaises qui n'hésitent pas à extrader des parents français aux fins d'incarcération totalement arbitraire en Allemagne.
Dans cette video, Mme Vallaud-Belkacem justifie pour des raisons économiques les nouveaux calendriers scolaires:

... / ... Lire la suite

(11/06/2015 @ 13:07)
Raport du Conseil de l'Europe sur la scolarisation et la formation des enfants autistes  Voir?

Dans son rapport en date du 17 février 2015, Mr Nils Muiznieks, Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, rappelle que le droit à la scolarité des personnes handicapées est un droit établi par la Charte du Comité européen des droits sociaux. Le comité avait conclu à la violation de cette charte par la France puisqu'environ 20000 petits français atteints de Trouble Envahissant du Dévelopement (TED) ne bénéficient pas de ce droit fondamental. Le rapporteur dénonce l'institutionnalisation psychiatrique (encouragée par le charlatanisme psychanalytique) de ces enfants atteints de troubles autistiques et l'absence de dépistage précoce de ces troubles. Enfin, il préconise, sans surprise, d'accompagner ces enfants avec des méthodes faisant une large place aux méthodes éducatives, comportementales et développementales: Rapport consultable en cliquant ici

... / ... Lire la suite

(19/02/2015 @ 14:49)
Résultats de l'étude de l'INSEE sur "les conditions de vie des enfants après le divorce": SOS PAPA NORD PICARDIE saisit le Défenseur des Droits  Voir?

Il y a quelques jours, les services de Mme Taubira avait publié une étude des décisions judiciaies prétendant de façon plus qu'hasardeuse que le nombre d'enfants en résidence alternée aurait doublée en 10 ans. Plus sérieusement, une étude de l'INSEE en date du 4 février 2015 relativise les chiffres avancés par les services de Mme Taubira. A la lecture de cette étude, il apparait clairement que les parents justiciables de notre région Nord Pas-de-Calais Picardie sont fortement discriminés par le système judiciaire : ICIAinsi les pourcentages de décisions accordant le bénéfice de la résidence alternée aux enfants de parents divorcés de notre région sont parmi les plus faibles de France.
Les auteurs n'excluent pas le fait que cette discrimination soit basée sur "de possibles pratiques différenciées des tribunaux départementaux", pratiques que nous constatons sur le terrain à l'analyse des décisions de nos deux Cours d'appel d'Amiens et Douai, véritables lieux de censure des décisions de résidence alternée ordonnées par les juges de première instance.
Les résultats de cette étude montrent qu'il existe non seulement une discrimination due à l'origine et au lieu d'habitation des parents mais également une violation manifeste du droit à l'égalité pour chaque enfant. Ainsi un enfant de notre région aura davantage de risque de ne plus voir son parent non gardien (ce qui est le cas d'un enfant sur 5 quand il ne vit pas en résidence alternée après divorce). 
Nous rappelons avec force que la Convention internationale des Droits de l'enfant prévoit le droit pour les enfants à vivre en famille, droit que semble ignorer les magistrats venant juger dans nos deux Cours d'appel.
Après le rapport de Mr Pierre Delmas-Guyon, émanant du Ministère de la Justice, qui confirmait cette discrimination en exprimant que «le justiciable ne peut avoir confiance en un système judiciaire montrant d'incompréhensibles divergences selon que la décision soit rendue par un juge ou par un autre», cette étude amène notre association à interpeler Mr Toubon, Défenseur des Droits, sur les discriminations dont sont victimes parents et enfants de notre région.

... / ... Lire la suite

(05/02/2015 @ 10:34)
Victimes décédées dans les rues: la double responsabilité des pouvoirs publics.  Voir?

Nous ne sommes que peu étonnés des chiffres avancées par l'INSEE sur la déshérence et le destin tragique des hommes et des femmes sans domicile fixe. Alors qu'en 11 ans, le nombre de SDF a augmenté de 44%, il s'avère que les 1.4 milliards d'euros dépensés dans le programme d'hébergement d'urgence est notoirement insuffisant. Il ne suffit pas d'essayer de répondre à l'urgence mais également d'avoir une réflexion en profondeur sur les raisons de la dérive de ses personnes en défiance permanente avec les pouvoirs publics et les services d'urgence. Il est plus que temps de s'interesser au processus de discrimination institutionnelle des hommes en tant que pères et des facteurs de risque (alcoolisme, dépression chronique, phobie de l'arbitraire des décisions de justice) qui les aménent à un tel suicide social. Un programme de cette envergure n'est malheureusement pas à l'ordre du jour en France. Dès 2015, notre association se tournera vers les les programmes européens afin de se donner les moyens de répérer les savoir-faire chez nos voisins et de mettre au point des stratégies de prise en charge propices au bien-être et d'éviter ainsi des prises de risque auto-destructrices.

... / ... Lire la suite

(31/12/2014 @ 13:46)
Rapport 2014 de l'UNICEF: "Adolescents en France: le grand malaise"  Voir?

L'UNICEF a édité un rapport sur nos adolescents dont le titre, accablant pour les pouvoirs politique et judiciaire français mais guère surprenant pour les membres de notre association, est "Adolescents en France: le grand malaise". Ainsi, on y apprend sans surprise que 43% des jeunes de plus de 15 ans sont en "état de souffrance psychologique". 27% des enfants et des adolescents vivant avec l'un de leurs deux parents affirment ne pas pouvoir compter sur la figure paternelle. Les adolescents de 15 ans et plus sont 23% à ne pas se sentir valorisés par leur père. La conclusion de la pédiatre C. Dolto est claire: "on oublie et sous-estime combien le regard et la parole des pères sont importants dans l'éducation. Nous devons valoriser la place du père au sein de la famille. Il arrive ainsi très régulièrement dans mes consultations qu'un adolescent soit seulement accompagné de sa mère. Quand je demande que le père vienne aussi, la mère m'affirme qu'il ne se séplacera jamais. Mais, quand je leur écris pour le leur demander, les pères viennent!" Cette situation est d'autant plus inquiétante quand on constate que Mme Rossignol, en principe en charge de la famille au gouvernement, n'a toujours pas répondu à la question écrite de Mme la Députée Pompili posée en septembre 2013 sur l'absence de programme de valorisation de la paternité en France.

... / ... Lire la suite

(08/10/2014 @ 14:44)
Allocation de rentrée scolaire: l'Etat subventionne les fabricants de produits numériques à hauteur de 225 millions d'euros !  Voir?

C'est officiel cette année, les pouvoirs publics reconnaissent que 225 millions d'euros attribués dans le cadre de l'allocation de rentrée scolaire sont détournés en achat de produits numériques; pC, tablettes....sans aucun rapport avec les besoins fondamentaux des écoliers français.
Ce scandale financier est rendu possible par le laxisme des pouvoirs publics qui s'opposent à la mise en place du principe de la délivrance de "bons d'achats" qui représenterait selon eux une charge de travail trop importante pour les personnels concernés. Les pères séparés ou divorcés se rappellent fort bien de cet argument qui fut avancé en son temps, et qui l'est parfois encore, pour refuser l'attribution du partage des allocations familiales dans le cas de résidence alternée.
Pire, une simple attestation de scolarité pour les enfants de plus de 16 ans suffira à faire bénéficier les parents de l'allocation de rentrée scolaire. Alors que la fraude aux allocations familiales est devenue un sport national rarement sanctionné (une journée passée au Tribunal des affaires de sécurité sociale suffit à mesurer l'ampleur du phénomène), une telle mesure est totalement incompréhensible.
SOS PAPA Nord Picardie demande que l'attribution de l'Allocation de rentrée scolaire soit faite sous forme de "bons d'achat" et en ce qui concerne les enfants de plus de 16 ans sous réserve de la production d'une attestation d'inscription et une attestation d'assiduité rédigée au cours du second trimestre de scolarité. 
Nos enfants auront ainsi la garantie que cette allocation leur sera pleinement dédiée et que leurs besoins fondamentaux seront respectés.

... / ... Lire la suite

(25/08/2014 @ 16:15)
La publicité des débats chez le Juge aux affaires familiales n'est toujours pas à l'ordre du jour pour Madame Taubira  Voir?

Notre question écrite que Monsieur Jean-François Mancel a bien voulu relayer auprès de Madame la Garde des Sceaux et publiée au Journal Officiel en date du 2 juillet 2013, vient après 11 mois d'attente de voir sa réponse publiée au Journal Officiel du 27 mai 2014. 
En raison de notre constat de l'augmentation des comportements et propos inappropriés de la part de juges et avocats à l'égard des parents, nous souhaitions connaître la position de Madame Taubira sur le fait que les audiences nétaint pas publiques, et pouvaient ainsi donner lieux à des dérapages plus fréquents.
Madame Taubira rappelle que la dérogation prévue à l'article 1074 du code de procédure civile et empéchant tout débat public s'appuie sur le fait que "le contentieux familial porte sur la vie privée des parties". Toutefois, elle énonce clairement que "les paroles prononcées, notamment par les magistrats, doivent être empreintes de délicatesse et le comportement du magistrat doit être respectueux de la dignité des personnes et à l'écoute de l'autre".
Enfin, Madame Taubira rappelle que la loi organique du 20 juillet 2010 prévoit que tout justiciable peut saisir le Conseil supérieur de la magistrature en cas de manquement d'un magistrat.
Texte intégral de la question ==>   ICI

... / ... Lire la suite

(28/05/2014 @ 14:32)
(15/05/2014 @ 10:34)
"Les divorces créent l'Europe de la défiance"  Voir?

Trois parlementaires issus de trois assemblées et de formations politiques différentes décident de s'associer dans une tribune, leur objectif affiché étant de "défendre des valeurs universelles et dénoncer des faits précis". Il s'agit de Mr Philippe Boulland (député (UMP-PPE) au Parlement européen), Joëlle Garriaud-Maylam (sénatrice (UMP) des Français de l'étranger) et Pierre-Yves Le Borgn' (député (PS) des Français de l'étranger).
Cette tribune est disponible ICI

... / ... Lire la suite

(31/01/2014 @ 09:35)
(07/01/2014 @ 17:56)
Mme Taubira bientôt membre de notre association ?  Voir?

Alors que Mme Taubira est présente dans différents media pour réaffirmer son attachement aux valeurs de la République, ces valeurs, comme l'égalité, sont quelques peu malmenées à la lecture d'une analyse sur les jugements des affaires familiales effectuée par les propres services de Madame le Garde des Sceaux. Cette analyse, qui aurait une valeur statistique, a été réalisée à partir de délibérés datant de juin 2012 et étalés sur.....10 jours ouvrables! Compte-tenu d'un faible échantillon sur l'une des deux cohortes, celui-ci a été multiplié par deux, pardon "redressé", dixit le rapport en question, afin d'obtenir un échantillon à valeur statistique dans les délais impartis.... traduction: afin de conforter la position de déni qu'adopte Mme Bertinotti sur la réalité des discriminations dont sont victimes les pères. Malgré les tripatouillages de données qui relèvent davantage de la pifométrie que de l'analyse statistique, les chiffres restent têtus: les enfants français sont condamnés à être élevés par un seul parent. En outre, un chiffre de 100% de décisions de résidence alternée est obtenu pour les enfants (bébés ou ados) lorsque la mère donne son accord. Moins de 5% de résidences alternées obtenues ont pu se passer de l'accord de la mère. Bref, une vision de l'intérêt de l'enfant à géométrie variable comme nous l'avons toujours affirmé. Ainsi ce "sondage" nous confirme que 80% des jugements ne respectent ni le code civil, ni la convention internationale des droits de l'enfant. Mme Taubira pourra devenir membre d'honneur de notre association lorsqu'une prochaine étude de son ministère confirmera, de surcroît, que 98% des plaintes pour non représentations d'enfants sont classées sans suite par ses services ce qui amène régulièrement la France a être condamnée par les tribunaux pour violation du droit à la vie familiale.

... / ... Lire la suite

(03/12/2013 @ 10:13)
Après être monté sur les grues, les pères descendent dans la rue contre la réforme des rythmes scolaires !  Voir?

10 ans après avoir obtenu le Droit de vote aux élections de parents d'élèves, les pères de l'association familiale SOS PAPA Nord-Picardie souhaitent rejoindre le mouvement contre la réforme des rythmes scolaires.
Le gouvernement actuel ne peut prétendre valoriser la paternité au travers de diverses réformes (congé parental, autorité parentale...) et distendre les liens des enfants avec leur parent séparé non gardien, le père dans 85% des cas, en obligeant les enfants à travailler à  l'école 4 jours et demie par semaine. 
Cette réforme des rythmes scolaires amène les enfants de parents séparés à voir le temps passé avec leurs pères réduit de près de moitié.
Cette réforme va à l'encontre d'une véritable politique de bientraitance de nos enfants, indispensable à une bonne estime de soi, qui sont les adultes de demain.

Notre mouvement familiale demande donc:
- la suppression du zonage géographique qui interdit toute vie familiale entre frères et soeurs des familles recomposées, zonage qui profite uniquement à l'industrie du tourisme,
- la fin des 4.5 jours d'école qui diminue le temps passé avec le parent non gardien de l'enfant de près de moitié,
- la mise en place d'une "Ecole de Devoirs" sur le modèle de nos voisins belges par le réseau associatif et prise en charge par l'Etat.

... / ... Lire la suite

(12/11/2013 @ 12:24)
Madame Aubry soutient publiquement le principe de l'hébergement égalitaire  Voir?

Représentée à la mairie par son délégué de Lille ce vendredi 27 septembre 2013, l'association SOS PAPA Nord Pas-de-Calais Picardie se félicite des propos tenus par Madame Martine Aubry lors de ses déclarations à la presse. Madame Aubry a bien compris que les situations de détresse vécues par les parents et leurs enfants qui se sont perchés sur le beffroi de Lille étaient le résultat de "dysfonctionnements dans les dossiers". Madame Aubry appelle par ailleurs à un changement de la loi afin que la garde alternée soit la règle sauf en cas de dysfonctionnement dans les familles. Rappelons que depuis plusieurs années, la ville de Lille et en particulier Madame Lise Daleux, adjoint à la Famille et à la Parentalité, soutient l'action de notre association à Lille.
Ces engagements de Madame Aubry, élue de terrain, conforte l'ensemble des membres de notre association dans leur action au quotidien en faveur de l'égalité parentale et contrastent fortement avec la position de déni dans laquelle s'enferme Madame Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille.


... / ... Lire la suite

(27/09/2013 @ 17:20)

Dernière mise à jour : 27/06/2017 @ 06:12

Archives des nouvelles
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
Présentation

Fermer Cas concret

Fermer Documents - Loi

Fermer Nos interpellations

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
Nos actions archives

Fermer Nos actions 2010

Fermer Nos actions 2009

Médias

Fermer 2013

Fermer 2014

Nouvelles des Amis
Visites

 349462 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
GuppyMania.net  

Haut