DU NARCISSISME PERVERS EN TANT QUE FACTEUR DE POLLUTION DE LA VIE CIVILISEE – Extraits [1] du communiqué de Presse de P. Dazin   (…) Tricher quand il le faut, mettre en avant un aspect véridique quand il le faut, mais toujours calculer, comme par instinct, sans état d'âme. Voilà ce qu'est un(e) pervers(e). C'est bien autre chose que de mentir par lâcheté, avec un certain remords qui va apparaître.
Une phrase que jamais le lobby judiciaire divorciste ne pourra reprendre à son actif: "Nous sommes responsables de tout et de tous, et moi plus que les autres". Et n'est pas le Petit Prince qui l'a dit, mais le "grand prince", Dostoïevski, auteur de "l'Idiot".   (…) La viciation de la vie sociale est autrement dangereuse et perfide que les comportements trop grossièrement changeants, manipulateurs, opportunistes et séducteurs/autoritaires de tel président ou ministre projeté au premier plan, et comme toujours ancien avocat, c’est-à-dire conditionné aux plaidoiries qui n’engagent que ceux qui ont pour métier d’y croire ou pas, parfois selon la loi, et de plus en plus souvent selon la norme et les besoins de la carrière.   Cette viciation s’opère par la mainmise du pilier judiciaire sur les deux autres pouvoirs de la république, tous trois étant infiltrés par lui : un avocat à la tête de l’état, des avocats et juges aux postes exécutifs, législatifs et bien sûr judiciaire. Même le contre-pouvoir classique, à savoir la presse, regorge de conseillers et filtres, conscients ou pas de leur rôle objectif, qui aseptisent l’information, la rendant quasi systématiquement « judiciairement correcte », en invoquant la menace d’un procès en cas d’information plus objective, et donc troublant « Le Grand Maître Noir», « l’Organisation Judiciaire Familiale ».   Il n’y a plus du tout d’ordre moral : que les libertins se réjouissent. Mais il y a un ordre judiciaire. Alors, que les hommes libres et les braves gens anormaux tremblent !
(…)   Discussions à propos de cette pollution toxique pour l’humanité Michel Willekens : "Le temps, l'occasion, l'usage, la prescription, la force font tous les droits" (Voltaire)
Aujourd’hui, les mensonges font tous les droits   Pascal Dazin : Oui Michel, et merci pour cette référence très ininstructive. D'accord avec toi, mais la perversion est pire que le mensonge, car elle se nourrit même de vérités tronçonnées, parcellisées, morcelées. La vérité n'existe pas, et c'est bien ce dont le mensonge se nourrit, avec ruse et perversité. Les plaideurs qui dominent à ce jour le monde de l'exécutif au judiciaire, en passant par le législatif, en savent quelque chose.   Michel Willekens : C'est du mensonge pervers qu'il s'agit alors? Je ne connais pas de pervers qui dit des vérités!   Pascal Dazin : Pourtant Michel, pour dominer la vertu, la perversion se nourrit autant de mensonges que de vérités exploitées. Quand il abat sa carte, le tricheur ne fait pas autre chose: la carte est vraie. La perversité déforme la vie simple et si souvent battue d'avance pour s'installer en maîtresse complexe et triomphante. Dire une vérité en l'exploitant, en la déformant, en s'en servant pour des besoins personnels, est pourtant quotidien. La perversion se nourrit autant de vérités que de mensonges, et c'est même à cela qu'on la reconnaît. Le menteur ment toujours, et le pervers quand ça l'arrange. Quand il a besoin de séduire ou tromper.   Michel Willekens, C'est bien de la vérité déformée qu'il s'agit !?! Pour un pervers? Je suis d'accord que des tricheurs utilisent des vérités pour... t'entuber! Et ce tricheur est un pervers... autrement... il ne serait pas un tricheur!   Pascal Dazin : Tricher quand il le faut, mettre en avant un aspect véridique quand il le faut, mais toujours calculer, comme par instinct, sans état d'âme. Voilà ce qu'est un(e) pervers(e). C'est bien autre chose que de mentir par lâcheté, avec un certain remords qui va paraître.
Une phrase que jamais le lobby judiciaire divorciste ne pourra reprendre à son actif: "Nous sommes responsables de tout et de tous, et moi plus que les autres". Ce n'est pas le Petit Prince qui l'a dit, mais le "grand prince", Dostoïevski, auteur de "l'Idiot". &n

Archives des nouvelles
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
 -  Année 2009
+ Année 2008
Présentation

Fermer Cas concret

Fermer Documents - Loi

Fermer Nos interpellations

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
Nos actions archives

Fermer Nos actions 2010

Fermer Nos actions 2009

Médias

Fermer 2013

Fermer 2014

Nouvelles des Amis
Visites

 349464 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
GuppyMania.net  

Haut