Germain Dulac pense que tout père devrait avoir le droit de voir son enfant

 

On ne devrait jamais interdire aux pères séparés de voir leurs enfants. Même dans les cas les plus difficiles, le père et l’enfant ont intérêt à se côtoyer et à se connaître, à condition d’être bien encadrés.

 

Voilà les conclusions du sociologue Germain Dulac, chercheur invité au Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes. M. Dulac s’intéresse à la condition masculine depuis 20 ans. «Tout père, même le pire délinquant, doit pouvoir voir son enfant à l’occasion. C’est bénéfique de part et d’autre», affirme celui qui a fait un postdoctorat sur les ruptures d’union.

 

Dans les cas de violence ou d’inceste, ces visites doivent évidemment se dérouler sous la plus haute surveillance de travailleurs sociaux ou d’autres intervenants, mais le fait d’interdire tout contact serait une erreur, estime-t-il. «Certains groupes d’entraide en ont fait maintes fois la démonstration: les pères séparés qui s’en sortent le mieux sont ceux qui ont pu garder un contact avec leur garçon ou leur fille.» Et le bien de l’enfant? Il est assuré, même dans les situations de violence familiale. «Il arrive même que, pour l’enfant, la confrontation avec l’agresseur s’avère nécessaire et salutaire.»

 

http://nouvelles.umontreal.ca/content/view/1688/228/ 

Universté de Montréal

Archives des nouvelles
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
 -  Année 2008
Présentation

Fermer Cas concret

Fermer Documents - Loi

Fermer Nos interpellations

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
Nos actions archives

Fermer Nos actions 2010

Fermer Nos actions 2009

Médias

Fermer 2013

Fermer 2014

Nouvelles des Amis
Visites

 357116 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
GuppyMania.net  

Haut